Etre Mieux pour Mieux Etre
06.22.73.84.70 | Elodie Behr

Vos droits à la formation et les possibilités de financement

Vous avez entre 16 et 25 ans et vous n’êtes ni en emploi ni en formation :

Le contrat de professionnalisation : Il s’agit d’un contrat de travail à durée indéterminée ou à durée déterminée de 6 mois minimum. Vous devenez salarié d’une entreprise tout en suivant une formation sur mesure permettant d’acquérir une qualification et un diplôme reconnu puis d’accéder à un emploi. La formation représente 15 à 25 % de la durée totale du contrat et votre rémunération minimale varie de 55 % à 80 % du SMIC, en fonction de votre âge et de votre niveau initial de formation.

Vous devez rechercher votre employeur et vous renseigner auprès de votre mission locale.

Vous êtes salarié, vous souhaitez évoluer ou changer de métier :

Le congé individuel à la formation (CIF) est mis en oeuvre à l’initiative du salarié avec l’accord de l’employeur sur le choix de la formation envisagée. La formation se déroule sur le temps de travail, selon les dispositions de l’accord de branche ou d’entreprise.

Source: http://www.missions-locales.org/files/jeunes/bien-formes.pdf

Formation des artisans :

La formation professionnelle des artisans est organisée à l’initiative des chambres de métiers et des organisations professionnelles de l’artisanat représentatives. Elle s’adresse aux chefs d’entreprise, à leurs conjoints non salariés et à leurs auxiliaires familiaux. Elle favorise le perfectionnement de leurs connaissances et le développement de leurs aptitudes en ce qui concerne la gestion des entreprises, l’utilisation de nouvelles techniques et l’adaptation aux évolutions de l’économie et de la société ; elle contribue à leur promotion sociale et à leur accès à la culture.

Vos droits : Si vous êtes non salarié et inscrit au répertoire des métiers, vous versez chaque année une contribution égale à 0,29 % du plafond annuel de Sécurité sociale ; celui-ci est constitué :

d’un taux de 0,17 % destiné au financement notamment des actions de formation qualifiantes. Cette contribution est recouvrée dans les mêmes conditions que la taxe pour frais de chambre de métiers. Elle est ensuite reversée au Fafcea.

d’un taux de 0,12 % au titre d’un droit additionnel à la taxe pour frais de chambres de métiers.

Votre interlocuteur : Pour exercer votre droit à la formation, vous devez vous adresser au FAFCEA. Il fixe les priorités, les critères et les conditions de prise en charge de vos demandes . Il peut s’agir notamment de la prise en charge des frais de fonctionnement des stages, des frais de transport et d’hébergement.

Vous en doutez encore… suivez ce lien: http://www.cnams.fr/node/84

Source: http://www.droit-de-la-formation.fr/?Secteur-artisanal